9 décembre 2022

Quelle est la différence entre bull et bearmarket ?

Avant d’investir, il faut nécessairement analyser les cours du marché, c’est-à-dire l’évolution de la bourse. En économie virtuelle, on utilise les expressions bull market et bearmarket pour désigner les tendances haussières et baissières de la bourse. Pour tous les crypto-enthousiastes soucieux de la croissance de leur wallet, ces deux notions doivent être bien comprises.

L’essentiel sur le bull market

Littéralement, le bull market signifie taureau marché. En réalité, cette expression permet aux experts de la crypto finance de prédire les mouvements haussiers en approche sur le marché. Il s’agit de prévisions très optimistes à l’image du « dot-com. boom », un engouement massif autour des NTIC au début des années 2000. Ainsi, dans un bull market, on observe clairement une croissance du cours boursier.

D’ailleurs, le mot bull en lui-même souligne cette particularité du prédateur à soulever sa proie. Avec les cornes pointées vers celle-ci, le taureau effectue un mouvement brusque de la tête, du bas vers le haut. Sur des figures graphiques, le bull market traduit une hausse des marchés boursiers.

On peut aussi lui associer d’autres termes comme : rallye haussier, potentiel haussier, biais haussier, marché haussier et retournement à la hausse. Pression haussière, tendance haussière, dynamique haussière et canal haussier, toutes ces expressions réfèrent à un bull market. En matière d’investissement, le marché bull correspond à un accroissement ou un élan haussier net de 20 % au minimum.

Le bearmarket : ce qu’il faut savoir

Lorsque le cours du marché n’est pas prometteur et qu’une chute est à craindre, les investisseurs parlent de bearmarket. La tendance baissière est à l’opposé du bull market. Cette notion est en référence à l’ours, un prédateur qui assomme sa proie à l’aide d’un coup de patte dirigé vers le bas.

À partir d’une descente de 20 % du cours boursier, on parle de bearmarket. Cette chute du cours de bourse est décrite par les expressions suivantes : marché baissier, signal d’achat, mouvement baissier, cycle baissier, risque baissier et retournement baissier.

Toutefois, il est impossible d’avoir un marché purement haussier ou baissier. Avec l’analyse graphique des marchés boursiers, on observe une figure de retournement inverse à l’évolution du cours des monnaies. Alors, les tendances sont toujours partagées et s’alternent au fil du temps (cycle).

Cycles économiques sur le marché

Le retour de bull market ou bearmarket marque généralement l’introduction d’un nouveau cycle économique. Avec l’annonce d’une économie forte, les investisseurs sont mis en confiance. Ils soutiennent et promeuvent alors de façon inconsciente une hausse des prix. Ainsi, les bulls markets sont des signes avant-coureurs des profits que pourra se faire le trader.

Pour les investisseurs, ce mouvement haussier fait pressentir un surcroît du cours boursier. La durée de cette croissance est indéfinie pour le moment, mais des indicateurs peuvent aussi aider à la prédire. Par contre, un bearmarket annonce une décroissance de l’économie virtuelle. À la longue, cela pourrait causer une phase de récession.

Avec un tel état des marchés financiers, un ancien investisseur devrait vendre leurs produits dérivés de leur place boursière avant d’atteindre un taux d’intérêt nul. Idéalement, le trader fait un placement lorsque le marché est baissier.

En réalité, lorsque le cours de l’action chute, un nouvel investisseur y voit des signaux d’achat. Pour bien investir en bourse, le trader doit étudier une tendance à long terme avec un effet levier.

Les indicateurs techniques approuvés pour l’analyse boursière peuvent l’aider à identifier le point de retournement. Il peut alors espérer récupérer son capital et se faire des bénéfices une fois le bull market arrivé.

Un marché peut connaître plusieurs phases préliminaires, il est préférable d’attendre une réelle augmentation des cours pour vendre ses actifs. Les experts adoptent cette mesure précautionneuse pour éviter les surprises désagréables.

Par ailleurs, certains investisseurs appliquent le « stock picking ». Il s’agit d’une stratégie qui consiste à prendre des positions à la fois prometteuses et en accord avec les tendances du moment.

Le trader décide des placements sur le marché actions en opérant au préalable une analyse fondamentale.En ce sens, il peut se fier aux spécificités des produits financiers cibles. Il s’agit de l’indice de volatilité, de l’indice de référence et autres indices boursiers nécessaires pour investir.

Les expressions bearmarket et bull market conviennent mieux à la description de marché boursier quoiqu’elles soient utilisées pour des valeurs mobilières. À noter que les investisseurs utilisent les termes similaires « bullish » et « bearish » pour apprécier un cours particulier et non le marché pris dans son ensemble.