3 mars 2024
Plan d'épargne retraite

Plan d’épargne retraite, une solution pour les indépendants

L’épargne retraite est une solution intéressante pour les travailleurs indépendants souhaitant garantir un apport financier suffisant lors de la cessation d’activité. En effet, les pensions de retraite des indépendants sont généralement moins élevées que celles des salariés. La vente de leur entreprise n’est pas non plus une option fiable pour compenser cette baisse. La création d’un plan d’épargne retraite (PER) est donc recommandée pour préserver leur niveau de vie. Cet article explique les différentes options qui s’offrent à eux.

TYPES DE PLAN D’ÉPARGNE RETRAITE

Le PER est un produit d’épargne qui a été lancé le 1er octobre 2019, dans le cadre des réformes de la retraite initiées par le gouvernement. Il est accessible aux salariés et aux non-salariés, y compris les travailleurs indépendants. Il existe trois types de PER : individuel, entreprise et entreprise obligatoire. Seul le PER individuel est ouvert aux indépendants, les autres étant spécifiques aux salariés.

Cependant, les conditions et les droits relatifs à ce produit sont définis par les organismes qui les proposent. Il est donc important de faire appel à un spécialiste de la retraite des indépendants pour optimiser la rentabilité du PER et profiter au maximum de ses avantages.

FRAIS À OBSERVER AVANT LA SOUSCRIPTION

Avant de souscrire à un contrat de PER, il est important de prendre en compte les frais d’adhésion, les frais de gestion annuelle, les frais de versement et les frais d’arrérage.

Les frais d’adhésion correspondent à un prélèvement unique effectué à l’ouverture du contrat, généralement compris entre 0 et 75€.

Les frais de gestion annuelle sont prélevés chaque année par l’organisme gestionnaire, à hauteur de 0,6% à 2% du capital du PER.

Les frais de versement, quant à eux, correspondent à un pourcentage prélevé par l’organisme à chaque versement effectué sur le PER. Ce pourcentage peut varier entre 0 et 5%, et il est important de le négocier pour optimiser la rentabilité du PER.

Enfin, les frais d’arrérage correspondent à un prélèvement effectué par l’organisme en cas de sortie en rente viagère. Ce prélèvement peut varier entre 0 et 3% de la rente brute.

FISCALITÉ DU PER

Le PER présente un avantage considérable pour les travailleurs indépendants : il permet de bénéficier d’une défiscalisation intéressante. En effet, les sommes versées sur le PER pendant la période d’activité sont déductibles du revenu net global ou des revenus professionnels de type BIC, BNC, etc. Néanmoins, un taux marginal d’imposition s’applique au moment du retrait, mais il est généralement moins élevé que pendant la vie active.

Il est toutefois possible de renoncer à cette déduction fiscale afin de bénéficier d’un taux marginal d’imposition plus léger lors du retrait. Si vous êtes indépendant, le PER est un excellent moyen de vous constituer un capital pour votre retraite.