25 juillet 2024
Vider la maison d'un proche décédé

Vider la maison d’un proche décédé

La perte d’un être cher est un moment douloureux qui entraîne une grande souffrance. En outre, de nombreuses démarches administratives doivent être effectuées au moment du décès. Elles sont parfois longues et fatigantes ; une fois qu’elles sont terminées, il est nécessaire de superviser la succession du défunt, s’il en avait une. Il s’agit d’une étape supplémentaire qui doit être accomplie pas à pas pour respecter la loi.

Quelles sont les étapes à suivre avant de vider la maison d’un proche décédé ?

La première chose à faire c’est de vous préparer émotionnellement. Cette expérience peut s’avérer être très difficile, alors assurez-vous d’être bien préparé avant de procéder au vide-greniers.

Vous ne pouvez pas gérer le patrimoine et les affaires d’un proche décédé sans avoir préalablement terminé tous les documents de succession. En effet, selon les descendants du défunt et les détails de son testament s’il existe, les biens peuvent être transmis à une ou plusieurs personnes. Il est alors nécessaire de trouver un accord concernant le partage des biens, si nécessaire.

Si la personne décédée se trouvait dans la maison, il faudra procéder à une désinfection avec l’aide de services spécialisés. En effet, la maison pourrait être contaminée par des agents pathogènes, et la zone doit être nettoyée. Cela n’est pas nécessaire si un proche est décédé à l’extérieur de la maison.

Après avoir suivi ces étapes, vous êtes en mesure de commencer à débarrasser la maison pour l’occuper ou la vendre.

La loi régissant la succession d’une personne décédée

D’un point de vue juridique, la loi exige qu’un inventaire des biens soit réalisé avant de procéder au déblaiement. Il s’agit de dresser la liste des objets et de leur valeur, ce qui permet de les transférer plus facilement entre les héritiers, et d’éviter tout malentendu.

Toutefois, un cas particulier est celui où l’acheteur a vendu son logement sous forme de rente viagère. Le bien ne va pas aux héritiers, mais il est vendu à l’acheteur.

Quelles sont les différentes étapes à suivre pour débarrasser la maison ?

D’un point de vue pratique, une fois l’inventaire terminé, il est maintenant possible de débarrasser la maison. Il est probable que vous conserverez certains des objets du défunt, mais avant de le faire, vous devez les démonter. Cela vous permettra de stocker les objets que vous souhaitez conserver et de libérer les meubles pour les transporter.

Pour éviter de jeter des objets dont vous n’avez pas besoin, vous disposez d’un certain nombre d’options parmi lesquelles vous pouvez choisir :

  • Les sites de vente d’objets d’occasion.
  • Le don à des associations. Ces objets auront une vie supplémentaire et feront plaisir à d’autres personnes.
  • Les ventes aux enchères sont une excellente option pour vendre des meubles, des objets de collection ou d’autres objets de valeur.

Si vous n’êtes pas en mesure de mener à bien la tâche de désencombrement de la maison, qui demande du temps et des efforts, les entreprises de démolition le feront pour vous. Vous pouvez choisir le type de service que vous souhaitez, par exemple, livrer les articles à un centre d’élimination des déchets, à des organisations caritatives…

N’ayez pas peur de demander de l’aide à des membres de votre famille, ou pourquoi pas à des proches de parents décédés, vous y arriverez mieux et vous ne serez pas seul à affronter ce lourd fardeau émotionnel.