Evénements



Calendrier

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Quand l’environnement rencontre l’organisation : Impacts des pratiques d éco-conception sur le management du processus d’innovation

Accueil > Communauté GOSPI > Thèses

Doctorant : NEY Caroline

Début de la thèse : 2006

  • Directeur : BARET Christophe
  • Laboratoire : MAGELLAN

L’objectif de ce travail de thèse est d’étudier la mise en œuvre du processus d’éco-conception au sein de l’organisation et ses impacts au niveau de l’innovation. Après revue de la littérature relative au management du développement durable, nous identifions l’innovation écologique et plus particulièrement l’éco-conception comme sujet requérant de plus amples investigations. En effet, l’éco-conception, processus émergent, a fait jusque là l’objet de peu de travaux académiques et gestionnaires. D’autre part, les objectifs environnementaux ne peuvent être atteints sans innovations substantielles de la part des organisations, et l’éco-conception apparaît comme un moyen efficace de concilier environnement et activité productive. Nous distinguons innovation d’exploitation, qui capitalise sur les compétences existantes de l’entreprise et innovation d’exploration qui implique l’acquisition de compétences nouvelles. La littérature établit que la conduite simultanée de ces deux types d’innovation, soit l’ambidextrie, s’avère nécessaire à l’innovation continue et à la performance durable de l’organisation. Une étude qualitative nous a permis de mettre en lumière les pratiques des entreprises en matière d’éco-conception. Les résultats évoquent un processus de développement de compétences, associé à la réalisation d’éco-conception, qui combine ambidextrie contextuelle et de réseau, et qui est donc propre à favoriser une innovation continue. Une confrontation avec la littérature sur l’apprentissage organisationnel et l’innovation ambidextre, ainsi que la théorie des ressources-compétences, nous amènent à préciser notre questionnement : quel type d’innovation est généré aux différents stades de l’éco-conception ? Les compétences mobilisées et développées à l’occasion de la démarche pourraient-elles jouer un rôle de vecteur de l’innovation ? La recherche devrait permettre de dégager des voies pour favoriser l’innovation environnementale.