Evénements



Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Design de services et Représentations

Accueil > Communauté GOSPI > Thèses

  • Directeur : CHANAL Valérie

La thèse « Design de solution et Représentations » propose une réflexion sur les modes de représentations dans le cadre de la conception de solutions, qui repose sur l’articulation de produits, de services et de business models innovants. Le développement de préoccupations concernant l’innovation et la conception de services et de solutions par les entreprises et l’extension des domaines « traditionnels » du design conduisent à mettre en place des équipes de projet multidisciplinaires qui font parfois intervenir des designers dans la conception de solutions. Dans leur pratique historique de conception de produit, les designers s‘appuient sur des outils « traditionnels » de représentation tels que les dessins et maquettes… mais aussi, et de plus en plus, d’autres fondés sur les nouvelles technologies, tels que le graphisme, la CAO, l’animation, la vidéo… pour présenter les concepts et leur travail, en parler et parfois, négocier avec d’autres acteurs. Ces représentations leurs permettent d’interagir avec ces différents acteurs intervenant dans et autour de la conception afin de construire un langage commun nécessaire à la coordination d’une équipe pluridisciplinaire pour prendre en compte les différentes dimensions de la valeur d’un produit. De nombreux travaux se sont penchés sur le processus de développement de nouveaux produits en montrant son caractère multidisciplinaire, et en étudiant notamment la place du design, d’une part, et la place de la représentation, d’autre part. Ces travaux, ainsi que les travaux que nous avons réalisés précédemment tendent par ailleurs à montrer qu’une approche « globale » (c’est-à-dire embrassant différentes perspectives) de la valeur des concepts dès l’amont de la conception permet d’élargir le raisonnement de conception par l’intégration de savoirs issus de multiples domaines, et est donc susceptible de favoriser une meilleure intégration sur le marché. En se fondant sur les notions d’objets-frontières, d’une part, théorisée par Susan Leigh Star et James Griesemer, comme objets à l’interface de plusieurs mondes, permettant de communiquer, de négocier le produit en cours de conception avec un ensemble d’acteurs, et la notion d’objets intermédiaires, d’autre part, théorisée notamment par Dominique Vinck et Pascal Laureillard, en ce qu’ils permettent de matérialiser et de coordonner les activités de conception, nous proposons d’analyser les rôles, caractéristiques et processus que les représentations supportent, pour identifier quelles représentations sont mobilisées à quel moment et pourquoi par les designers, et comment celles-ci peuvent contribuer à construire la valeur des solutions et favoriser la collaboration interdisciplinaire au cours de la conception de solutions. Pourrait-on identifier ou mettre au point des outils de représentation pour la conception de solutions qui permettraient à la fois de créer de la valeur en matérialisant ses dimensions multiples et de favoriser la collaboration interdisciplinaire ?