Evénements



Calendrier

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Données idoines pour l’analyse en Microélectronique

Accueil > Communauté GOSPI > Projets

Acronyme : DIAME

  • Porteur : TOLLENAERE Michel
  • Laboratoire porteur : G-SCOP

Les micro et nanotechnologies sont un secteur stratégique dont les retombées sont énormes pour plusieurs branches industrielles comme l’automobile, l’aéronautique, les télécommunications, la santé… La Région estime que le projet Crolles Nano 2012 permettra de fortes innovations dans des technologies qui présentent un potentiel de croissance important : le photovoltaïque, la chimie-environnement, le textile médical, les nano-biotechnologies, les matériaux intelligents… La Région Rhône-Alpes a inclus dans les conditions de réalisation de Nano 2012, outre la création d’emplois, des engagements de préservation de l’environnement et d’information des Rhônalpins. Le projet NANO 2012 vise à mettre au point des procédés de fabrication de composants électroniques moins consommateurs d’énergie. Les règles définissant les meilleures pratiques de conception de produits micro-électronique sont aujourd’hui élaborées par analyse des capabilités de l’outil de production à l’échelle d’une technologie (120 nano.m ; 90 nano.m..). Ces règles, consignées dans un DRM (Design Rules Manual), sont définies à partir de l’analyse, à l’aide d’outils statistiques, du comportement du système productif dans son ensemble. Or cette définition de règles générales s’avère limitative pour exploiter des opportunités de savoir-faire sur certains produits, les concepteurs ne peuvent tirer parti des spécificités des produits pour proposer les solutions les plus productives. L’objectif de projet est de repenser les liens et la structure de données réparties dans un panel d’outils et d’applications, en vue d’une exploitation optimisée dans le cadre d’analyses de dérives en ligne et surtout du design de nouveaux produits, ceci afin d’exploiter au mieux les performances et les capabilités des outils de production réellement utilisés. Il s’agira de proposer des évolutions des méthodes de conception actuellement basées sur les règles « design » (DFM : Design For Manufacturing) pour permettre la prise en compte des spécificités produits (D&MFP : Design and Manufacturing For Product), ceci en proposant des solutions d’intégration des données « Produit – Production - Contrôle des processus » avec les outils d’analyse, tout au long du cycle de vie des technologies. Les données accumulées en production sur plusieurs mois pourront alors être mises à profit comme connaissances pour la conception des produits et process les plus pertinents.