Evénements



Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Ordonnancement avec ressources de transport

Accueil > Communauté GOSPI > Thèses

Doctorant : Thiard Florence

  • Directeur : BRAUNER Nadia
  • Laboratoire : G-SCOP

La théorie classique de l’ordonnancement traite de l’exécution de tâches (produits, piècesusinées, programmes informatiques) sur des machines ou des processeurs. Cette théorie s’avère insuffisante pour une gestion performante des systèmes manufacturiers modernes. De nombreuses ressources additionnelles (autres que les machines considérées comme les ressources principales) sont nécessaires au système : les opérateurs pour les systèmes semiautomatisés, les outils pour l’usinage des pièces mécaniques et les moyens de transport et de manutention, comme les chariots filoguidés et les robots, pour la logistique interne de l’atelier de production. Le modèle considéré est un atelier en ligne de type flow-shop ou job-shop éventuellement hybride (plusieurs ressources de traitement à chaque étage) avec une ressource de transport chargée du transfert des pièces au sein de l’atelier. Le problème considéré dans le cadre de cette thèse est, dans le cas mono-produit, la programmation cyclique du robot afin de maximiser le taux de production des pièces. On considère une cellule robotisée composée de m machines notées M1, M2, ... Mm, d’un buffer d’entrée noté IN , d’un buffer de sortie noté OUT et d’un robot. Les pièces à produire subissent toutes le même traitement : Elles sont prises par le robot en IN, elles sont ensuite transférée sur les machines M1, M2, ... Mm dans cet ordre pour être usinées, puis elles sont déposées en OUT. Il s’agit donc d’un flow shop. On ne souhaite produire qu’un seul type de pièce. L’objectif est de trouver les mouvements cycliques du robot qui maximisent le taux de production des pièces. Le thème proposé est l’étude de l’influence de la disposition de la cellule (positionnement des machines et du robot dans la cellule de production) et la politique de production des pièces (intervalle, no-wait) sur le temps de cycle. Il existe de nombreux résultats théoriques (algorithmes d’approximation, dominance de certain cycles...) sur ce sujet et un livre a été édité [1]. Il existe en particulier une conjecture importante sur la dominance d’une certaine famille de cycles qui est ouverte depuis 10 ans pour des cellules de quatre machines et plus (dominance des cycles de production de m-1 pièces dans le cas no-wait). On sait de plus trouver les meilleurs cycles de production de 1 ou 2 pièces en temps polynomial mais on ne sait pas aller au delà de deux pièces. La performance de cycles de production d’une pièce pourra également être analysée. Pour un état de l’art, voir [2]. [1] Milind W. Dawande and H. Neil Geismar and Suresh P. Sethi and Chelliah Sriskandarajah. Throughput Optimization in Robotic Cells, Springer, 2007 [2] Nadia Brauner. Identical part production in cyclic robotic cells : Concepts, overview and open questions. Discrete Applied Mathematics 156 (2008) 2480-2492