Evénements



Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Modèle d’aide à la décision basé sur l’ontologie pour le suivi de nouveaux processus métier collaboratifs

Accueil > Communauté GOSPI > Thèses

  • Directeur : OUZROUT Yacine
  • Laboratoire : DISP

Pour répondre à ses objectifs de développement de capacités métiers, chaque entreprise dépense de l’effort dans la conception et la mise en place de ses processus métiers. Un effort d’optimisation est nécessaire pour assurer l’alignement des implémentations quand les objectifs évoluent dans le temps. Dans cette perspective, les approches de décomposition en couches (Fonctionnelle, Logique, Applicative, technologique, etc.) trouvent leurs limites. L’émergence des modèles de référence fonctionnels et surtout nonfonctionnel favorisent la maitrise de la maturité de ces processus métiers. Par ailleurs, l’analyse du cycle de vie d’un processus métier permet d’identifier plusieurs phases, dont : - capture du besoin et définition de l’objectif, choix de modèle de formalisation, implémentation and automatisation, évaluation de l’exécution par rapport à l’objectif et amélioration, définition des capacités de coordination pour des objectifs de collaboration. La littérature ramène plusieurs approches et modèles permettant de cadrer la définition et la mise en place de ces processus métiers. Parmi lesquelles, on peut identifier : la définition de capacités, l’évaluation de la maturité (CMMI 3, etc.), la définition d’un cadre de référence, l’intégration de dimensions non‐fonctionnelles : Risque (XML nets), les compétences et le comportement des ressources, les politiques internes à l’entreprise, etc. l’amélioration des capacités fonctionnelles : mesure de performance, la capitalisation (gestion de fragments de connaissances), la simulation (SMA, etc.), l’opportunité et la capacité de collaboration, la gouvernance. L’évolution des technologies (SOA) et standards (BPMN, BPEL, etc.) de modélisation et d’implémentation de ces processus apportent des éléments de solutions souvent unidimensionnelles. Loin de chercher un seul système intégré, la finalité visée par ce travail de recherche passe par l’exploitation de quelques travaux existants pour proposer un référentiel de processus permettant de : analyser les processus métiers existants et de statuer sur leur pertinence, analyser les processus de collaboration et de statuer sur leur qualité et capacité de création de valeur, proposer un mécanisme de prise de décision sur les orientations de ces processus en adéquation avec l’évolution du métier. Pour la validation de ce travail de recherche, un cas d’application dans l’industrie du plastique est prévu avec un réseau de partenaires dans la région Rhône‐Alpes.