Evénements



Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Analyse et Structuration des Pratiques en Ingénierie Collaborative

Accueil > Communauté GOSPI > Projets

Acronyme : ASPIC

Début du projet : 2006

  • Porteur : POURROY Franck
  • Laboratoire porteur : G-SCOP

Les grands donneurs d’ordres ne sous-traitent plus seulement la réalisation de pièces mais également délèguent la conception et la production de sous-ensembles complets ou de fonctions. La collaboration qui en résulte doit donc intégrer des activités de co-conception. Les grandes entreprises et sous-traitants de rang 1 mettent en place des organisations internes et des outils pour faire face à cette situation. Des pratiques se développent : soit par la mise en œuvre d’outils initialement développés pour d’autres domaines d’application (web, net-meeting, etc.) et peu adaptés à la conception de produits ; soit à partir d’outils spécifiquement développés pour le domaine, mais dont la généricité ne permet pas un fonctionnement efficace dans des contextes spécifiques. Pour développer, et même maintenir leurs activités, les entreprises de Rhône-Alpes doivent améliorer leurs capacités de travail collaboratif à distance. Il y a donc un enjeu fort à structurer et à outiller d’une part ces entreprises qui vont fonctionner en réseaux, et d’autre part, les équipes de conception, pour qu’elles puissent collaborer au développement des produits industriels et gérer les processus d’innovation en liaison avec ces nouvelles pratiques.L’objectif de ce projet est de structurer et de catalyser différentes actions de recherche destinées, d’une part, à mieux comprendre et à modéliser les activités de conception, et, d’autre part, à développer des outils et des méthodes d’aide à la conception collaborative. En outre, il s’agit de construire une synergie au niveau des équipes de recherche focalisées sur cette thématique afin de mieux intégrer les différentes approches envisagées. Il s’agit également de construire des dispositifs permettant de mieux appréhender le détail des besoins industriels et d’assurer une meilleure information de ces mêmes industriels quant aux travaux et aux résultats des équipes du projet.